Intégration des personnes handicapées : un défi du quotidien

Beaucoup vous le diront certainement : « Vivre avec un handicap n’est pas une fatalité ». La question du handicap est au centre de plusieurs débats tant dans la manière de désigner cette difficulté que dans la façon de les aider à s’intégrer facilement dans la société. De nombreuses dispositions sont prises dans cette optique. Le but étant de permettre à ces personnes de sentir acceptées malgré leur infirmité. Ceci passe bien sûr par plusieurs mécanismes qui permettent une réelle adaptation des handicapés.

L’accessibilité au logement

Plusieurs gouvernements exigent aux propriétaires d’immeubles locatifs de garantir l’accessibilité du logement aux personnes souffrant d’un handicap. L’objectif est de permettre aux personnes en difficultés motrices ou mentales d’occuper des maisons et de s’y mouvoir facilement. Même si tout récemment en France, la Loi Elan semble avoir réduit les droits des personnes en difficultés motrices, il n’en demeure pas moins que le logement demeure une priorité majeure dans les politiques sociales.

L’education inclusive

Plus de discrimination dans les écoles. C’est le mot d’ordre qui prime dans la politique éducative de la plupart des pays. Il faut intégrer les handicapés à tout prix et cela passe bien évidemment par l’accès à une éducation de choix qui sera apte à concilier les réalités de leurs besoins spécifiques et la volonté de les placer avec des individus dits normaux. On estime que dans ce climat unique, les personnes déficientes pourront développer une bonne estime d’elles-mêmes et vivront plus facilement leur quotidien. Les difficultés de ce projet sont multiples. En effet, l’idée est certes à encourager mais les réalités sur le terrain sont souvent différentes de nos espérances. La non-acceptation par leurs pairs ou le refus de se mélanger aux autres qui est la plupart du temps développés par les handicapés sont autant de problème à gérer.